Pauvres chéris ! Il vaut mieux, pour un homme marié, qu'il oublie ses erreurs passées. inutile d'être deux pour se rappeler la même chose. Les maris? un petit groupe d'hommes, armés de leur seul portefeuille , assiégés par une horde d'épouses et d'enfants.
Les femmes aiment  les hommes qui se taisent.

Elles ont l'impression qu'ils les écoutent

PARASITES

Les hommes sont capables d'oublier n'importe quoi, sauf l'heure du repas

 

Quand les jeunes filles auront passé par le mariage, elles verront qu'il n'y a pas de quoi rire !  Les hommes sont comme des ampoules. Ils n'apparaissent que lorsque le travail est fini .
Les femmes parlent parce qu'elles ont envie de parler, alors que les hommes ne parlent que si un événement grave les y contraint. Par exemple, quand ils ne trouvent pas de chaussettes propres. On peut bien tempêter, fulminer, le traiter de noms d'oiseaux, il lève les yeux de son journal et demande: " tu as dit quelque chose ma chérie ? "
Le mariage est l'art pour deux personnes de vivre ensemble aussi heureuses qu'elles auraient vécu chacune de leur côté.

 

 

 

 

 

Je ne me suis jamais mariée, parce que je n'en voyais pas l'intérêt. J'ai déjà à la maison trois compagnons qui jouent exactement le même rôle qu'un mari :  un chien qui ronchonne tous les matins, un perroquet qui jure tout l'après midi et un chat qui entre tard le soir

 

 

 

Être mariée, c'est trembler que la côtelette de Monsieur ne soit trop cuite, l'eau vittel pas assez froide, la chemise mal empesée, le faut-col mou
le bain brûlant...C'est assurer le rôle épuisant de médiatrice entre Monsieur et le reste de l'humanité.
 
 
Dans notre vie bien ordinaire... le plus étonnant, c'est que malgré tous les tracas de notre petite vie bien ordinaire,

 les notes de supermarché, les mauvaises herbes envahissantes, la vaisselle sale de la veille, notre amour demeure exotique ,

doré ,brillant de mille couleurs, comme un cadeau qui viendrait d'un autre monde

C'est le genre d'homme que l'on n'attend pas qu'il vous répète sans cesse: :  " je t'aime " C'est écrit dans ses yeux.

Un mari c'est ce halo de douceur et de confort qui vous environne dès que dans la serrure ,

ce cher menteur qui vous dit que vous êtes aussi  jolie qu'il y a trente cinq ans

LE BONHEUR

 Un couple heureux c'est de s'éveiller doucement et de croiser le regard attentif et souriant de l'homme qu'on aime, impatient de vous voir ouvrir les yeux sur un jour nouveau.

L'amour n'est pas posé là , comme une pierre. Il faut le fabriquer, comme on fait le pain. Le refaire sans cesse, pour avoir du pain frais.
On dit qu'il est impossible de changer un mari. C'est faux.

Dans un mariage équitable, les deux conjoints changent en même temps et finissent par atteindre ensemble la ligne d'arrivée. Le bon mari est celui qui ne termine ni devant vous, ni derrière vous, mais à vos côtés.

 

Un bon mariage n'est pas un don du ciel ; c'est une conquête de tous les instants. Un mariage durable, construit non seulement sur l'estime  mais sur la passion est, j'en suis convaincue, l'état de bonheur le plus parfait qui soit. Mais, pour maintenir en vie cette fleur fragile,

 il faut lui prodiguer beaucoup de soin.

Quand on n'aime pas trop, on n'aime pas assez. Un mariage heureux est une

 longue conversation, qui semble toujours trop brève.

 

Le regard de confiance mutuelle qu'échangent un mari et sa femme est aussi

 doux que le premier moment de répit qui suit une grande lassitude.

Ou un grand danger.

Chérie et estimée d'un mari que j'aime et respecte, mes devoirs et mes plaisirs se rassemblent dans le même objet. Je suis heureuse, je dois l'être. S'il existe des plaisirs plus vifs, je ne veux point les connaître . En est-il de plus doux que d'être en paix avec sois même'...Ce que vous appelez le bonheur n'est qu'un tumulte des sens, un orage de passions dont le spectacle est effrayant, même à le regarder du rivage.
Le temps de la séparation.

Quand à la réflexion, je m'aperçois qu'il y a seulement huit jours que nous nous sommes quittés, je suis remplie d'étonnement: il me semble à moi que ce sont autant d'années. Pourtant, je ne regrette pas cette séparation, car cela mérite bien un tel sacrifice d'avoir ainsi la certitude que notre union, loin d'en être affaiblie, s'en est trouvée renforcée

 

Lorsque tu es parti:

refermer nos draps blancs, sentir le parfum frais qu'a laissé ton sillage...Cuire pour le dîner le gâteau que tu aimes, allumer les bougies quand tu rentres le soir . Il semble que l'objectif de mon mari ait été d'éclairer ma maison , de renforcer mon jugement et de me donner confiance dans les pouvoirs de mon esprit, auxquels il paraissait apporter plus de crédit que je ne le faisais moi-même.

Quand tu es loin,

Je reste étendue, seule, j'écoute les bruits de la nuit et mon esprit vagabonde avec clapotis de la pluie ou du mugissement du vent. Ce n'est pas d'être seule qui me chagrine, mais nous sommes à tel point unis l'un à l'autre que mon coeur continue de te chercher, même quand tu n'es pas là Je ne te dérangerai pas. Je resterai là, en silence , au bord de ton sommeil, heureuse de partager la nuit, la pluie et le vent avec toi.

 

 

 

Au fils du temps

Un heureux mariage, est la meilleure chose que puisse vous offrir la vie. il se construit, brique après brique, au fil du temps, consolidé par le ciment de nos moments de tendresse comme de nos accès de colère.

 

 

 

 

Nous sommes ensemble depuis si longtemps que nous considérons notre couple comme une évidence. Nous nous connaissons si bien que nous avons à peine besoin de nous exprimer par des mots. Mais nous savons, toi et moi, que notre vie commune est un étonnement de tous les instants. 

 

 

 

 

 

Tu es mon abri, mon refuge contre l'orage. Tu es le puits jamais tari pour les jours de sécheresse. Un feu pour l'hiver. Le calme dans la tempête. La constance au milieu d'un monde qui change. Celui qui partage mes joies. Qui me soutient dans la tristesse. Quelqu'un qui n'est pas moi et pourtant un autre moi-même. Comment pourrais-je vivre sans toi  ?

 

 

Non, mon chéri, tu n'es pas absolument parfait. Dieu soit loué ! Comme il doit être ennuyeux d'être marié à un parangon de tout les vertus ! je préfère de beaucoup partager ma vie avec quelqu'un d'humain comme moi. Quelqu'un qui me fait rire, parce que nous avons dépassé la date limite de vente... Un ami sur lequel compter, avec lequel je peux me chamailler, un ami que j'aime.

 

Dans la vie de toute femme, il y a qu'un homme comme lui , qui ne lui vas pas tout à fait, un peu comme des chaussures qu'on s'obstine à faire à son pied et qui donne toujours des ampoules. Du moins, si la chance lui sourit.

 

 

 

 

 

Mon cher petit homme ordinaire. Mon petit homme des petits maux et des petits tracas, des mauvaises habitudes, des rires qui fusent. De cette tristesse, parfois, sur laquelle je sens que je n'ai pas prise. Mon cher ami et mon cher compagnon. Mon cher ennemi. Mon cher amour. J'ai besoin de toi. Exactement comme tu es.

 

 

 

 

Il n'est rien de plus noble et de plus puissant qu'un homme et d'une femme  qui partage le même coeur et le même esprit

 

 

 

 

Lorsque deux personnes ne font plus qu'une au plus profond de leur coeur, elles acquièrent une force plus grande que le fer ou le bronze.  Et lorsque deux personnes se comprennent au plus profond de leur coeur, leurs mots sont doux et forts comme le parfum de l'orchidée.

 

 

Nous avons changé, toi et moi. Le miroir le dit , et aussi  la balance. Et pourtant, sur la photo encadrée, moi à demie-enfouie dans mon voile, toi un peu empoté dans ton costume neuf, nous avons l'air inachevés. J'aimerais leur prendre la main,  à ces deux enfants effarouchés, et leur dire ce qui les attends: leur dire qu'ils viennent à peine d'entamer leur métamorphose: pour devenir nous deux et former petit à petit  une entité si gentiment liée que nous ne savons même plus où finit l'un et où l'autre

 

 

L'homme n'est pas là  où est sa maison, mais où est son amour. Les années passent, L'amour est supposé commencer par un carillon de cloches et aller decrescendo. Pour moi, c'est exactement le contraire. Nous sommes infiniment proches l'un de l'autre et, lorsque nous sommes ensemble, les cloches carillonnent plus fort que jamais.

 

 

Je regarde en arrière, vers les premiers jours de notre amitié, vers toutes ces années d'amour et d'innocence et, avec un plaisir indescriptible, je m'aperçois que presque vingt années sont passées sur nos têtes, et que  notre affection mutuelle a grandi et c'est améliorée avec le temps.

 

 

 

 

Merci Comment faire un compte exact de la tendresse, des surprises, des joies que tu m'as données?

  Ta force, ton rire et le confort de tes bras. Tu as toujours été là. Il n'y a jamais eu personne d'autre.

__FIN__

retour accueil---menu divers